Des parlementaires au Nunavik

Ce matin, mercredi le 31 mai, les représentants du Nunavik ont tenu une session parlementaire simulée. Cette expérience a eu lieu au Centre municipal Katittavik de Kuujjuaq. Après l’assignation de dossiers chauds pour chacun des ministres, le premier sujet de discussion a été l’éducation. Plus spécifiquement, la discussion porta sur la façon de mieux enseigner à notre culture à l’aide un programme pédagogique.  Plusieurs participants ont donné leurs suggestions et la ministre de l’éducation, Alice Nalakturak, a répondu conséquemment. Les principales conclusions à ce sujet ont été d’étudier et de s’occuper du haut taux de décrochage scolaire au Nunavik, d’envisager le développement d’un collège des techniques de survie et de trouver des façons d’augmenter la proportion du contenu en Inuttitut à travers l’éducation de nos enfants.

Même si ces discussions furent basées sur des situations actuelles, les gens étaient conscients du fait qu’ils faisaient partie d’une simulation et ils se sont permis d’y ajouté un peu d’humour. Ainsi, dans le dossier de la santé, le déficit élevé de ce secteur a été discuté. Le ministre des finances, Elyasie Sallualuk, était constamment attaqué. Il a admis que la situation était difficile et il a annoncé que des actions ont été prises afin de diminuer le déficit au cours des prochaines années. Il a été jusqu’à mentionner que son gouvernement envisageait de trouver des sources de revenus extérieurs en développant nos  ressources renouvelables comme la construction de barrages sur nos rivières. Même si plusieurs participants ont applaudis et même frapper sur leurs tables, cette affirmation a aussi soulevé une réponse très anti-développement de la part d’un représentant des élus locaux.

Les discussions au sujet de la santé ont aussi mené à quelques conclusions. Ainsi, on jugea important de trouver des façons de mieux utiliser les médecines traditionnelles, de tirer des leçons de l’éducation traditionnelle des enfants et, possiblement, d’amender la loi sur la protection de la jeunesse afin de refléter les pratiques culturelles. On a également demandé au ministre de la santé et à celui des finances de mener une enquête sur le déficit et de collaborer plus étroitement avec le ministre de la santé et des services sociaux du Québec. Enfin, on a affirmé que le ministre de l’éducation et celui de la santé doivent travailler ensemble afin de développer des programmes efficaces pour promouvoir les professionnels Inuit.

Absolument tous les participants ont pris plaisir durant cette session matinale. Il est bien clair que les gens désirent ardamment faire partie d’une assemblée des représentants élus du Nunavik.

  • 15 juin 2006
  • Webmaster

Visitez ce site souvent

www.nunavikgovernment.ca

Sur ce site interactif, tu peux exprimer tes opinions. Tes commentaires sont les bienvenus. Tu n'as qu'à cliquer sur le lien « commentaires » se trouvant sous le texte d'un article pour rédiger un commentaire immédiatement.

Ici, tu trouveras les dernières nouvelles sur le processus de négociation. Il y a aussi des sections sur l'historique, des documents de références, des photos, des séquences vidéos et un glossaire.

L'équipe de négociation du Nunavik