Qu’en penses-tu?

Qu’en penses-tu?

Nous avons reçu ce courriel demandant ton point de vue :


Bonjour,

Mon nom est Jérôme Bouchard. J’effectue présentement une recherche sur les développements politiques au Nunavik dans le cadre d’un projet de maîtrise à l’Université Laval (Québec).

Lors du Symposium sur le Gouvernement du Nunavik qui a eu lieu à Montréal au mois de novembre 2005, le Président de la Société Makivik, M. Pita Aatami, a dit que « la création du Gouvernement du Nunavik sera une innovation majeure. Il s’agit d’ouvrir de nouveaux espaces et ainsi, trouver des solutions qui n’existaient pas auparavant (…) Avec la création d’une nouvelle forme de gouvernement, nous aurons finalement l’opportunité de reprendre ce que nous avons perdu. La création du Gouvernement du Nunavik sera un point tournant dans cette lutte ».

J’aimerais avoir l’opinion des Nunavimmiut à propos de cette vision du Gouvernement du Nunavik. Partagez-vous l’optimisme de M. Aatami? Quels sont les premiers mots qui vous viennent en tête lorsque vous entendez parler de la possibilité d’obtenir davantage d’autonomie au Nunavik? Quel serait le principal avantage du Gouvernement du Nunavik pour les Nunavimmiut?

J’invite les Nunavimmiut à partager leur vision du Gouvernement du Nunavik. J’apprécierais aussi de lire les réponses des négociateurs du Nunavik à ce propos.

Nakurmik,
Jérôme

Merci à toi, Jérôme, pour ces questions. Nous aimerions connaître ton opinion. Comment répondrais-tu aux questions de Jérôme?

  • 16 janvier 2006
  • Webmaster

Commentaires

À propos d’optimisme…

L’optimisme exprimé par M. Aatami en est un digne des premiers buts fixés par nos anciens leaders Inuit.

La notion même de la gouverne de nos vies provient d’un groupe d’Inuit unilingues au moment même de la formation du mouvement des coopératives du Nunavik à la fin des années 50.

Les premiers mots qui me viennent à l’esprit…

Que les gens de la région du Nunavik prospèrent et partagent les bénéfices de ses ressources naturelles.

Que les gens du Nunavik aient la sagesse et la capacité de travailler avec tous ceux qui montrent un intérêt pour notre région.

Que les gens du Nunavik conservent les valeurs et les principes qui ont permis la survie des habitants dans un environnement considéré comme étant parmi les plus rudes.

…L’avantage principal ?…

L’habileté de nos dirigeants anciens et actuels à travailler et à faire des progrès avec tous les gouvernements et les différents acteurs qui n'étaient pas intéressés à négocier avec le Nunavik.

SVP !!…Nous (les négociateurs) invitons toute personne à poser de nouvelles questions ou de nouveaux commentaires sur le Gouvernement du Nunavik.

  • 20 janvier, 2006
  • Harry Tulugak

Je partage cet optimisme pour le Nunavik. Les organismes régionaux auront une meilleure niaquq (tête) puisqu’ils seront indépendants dans la course. La niaquq n’en sera pas nécessairement une seule, mais elle sera plutôt formée par une équipe de travail composée de dirigeants qui, espérons-le, partageront une même vision. Même si cette vision offrait des perspectives différentes sur les moyens de faire, j’espère qu’elle donnerait naissance à de sains débats sur la meilleure façon d’atteindre notre objectif.

Notre prochain objectif? Nous devons seulement construire sur ce que nous avons déjà, ainsi que sur les valeurs que nous avons dû laisser en arrière en tant qu’Inuit. Maintenant, nous pouvons revenir en arrière et inclure les visions et les convictions de nos ancêtres. Maintenant, nos organismes régionaux n’auront plus tendance à s’entredéchirer inutilement et à devenir si territoriaux. Si nous partageons, tous receveront une part. Nous ne serons plus si divisés et même si nous le demeurons, au moins ils (les gens avec des perspectives différentes) auront une place pour exprimer leurs idées. Au lieu d’être une bureaucratie, nous serons une démocratie.

Déjà, je n’en peux plus d’attendre que notre système de justice et correctionnel soit dans une même niaquq. Au moins, si les niaquqs déménagent ici, celà serait préférable.

Ne vous demandez pas pourquoi le Nunavik n’atteint pas son plein potentiel, les Niaquqs ne sont même pas ici. Certaines sont à Montréal, d’autres en Abitibi, d’autres encore à Québec, certaines à Kuujjuaq, certaines à…C’est comme si nous étions gouvernés par le gouvernement d’un pays éloigné. Comme nous l’avons été depuis que nous sommes des sujets de la Reine.

Qu’avons-nous à perdre?

Je vois un Nunavik meilleur. Je vois le Nunavik que mes arrière-grands-parents, mes grands-parents et mes parents voyaient. Je vois le Nunavik où mon enfant prospèrera et atteindra son plein potentiel parce que c’est en chacun de nous. J’ai cet espoir et encore plus important, j’ai besoin de cet espoir.

  • 28 avril, 2006
  • Lucy Grey

Ajoutez un commentaire









  

Visitez ce site souvent

www.nunavikgovernment.ca

Sur ce site interactif, tu peux exprimer tes opinions. Tes commentaires sont les bienvenus. Tu n'as qu'à cliquer sur le lien « commentaires » se trouvant sous le texte d'un article pour rédiger un commentaire immédiatement.

Ici, tu trouveras les dernières nouvelles sur le processus de négociation. Il y a aussi des sections sur l'historique, des documents de références, des photos, des séquences vidéos et un glossaire.

L'équipe de négociation du Nunavik